Combien coûtent les implants dentaires ?

La pose d’implant dentaire est une pratique médicale très répandue afin de remplacer une dent abîmée. Il en va de même pour une dent arrachée. Mais combien coûtent-ils ? Voici le prix d’un implant dentaire. 

Quel est l’avantage d’un implant dentaire ?

La pose d’un implant dentaire représente une opération médicale au cours de laquelle on met le patient sous anesthésie locale.  L’objectif est de mettre à la place des vraies dents enlevées des implants dentaires. Avant de faire cette opération, il est recommandé de consulter un dentiste en allant  voir le site.

C’est un acte presque sans douleurs qui va vous aider à conserver les autres dents en bonne santé. De plus, la pose d’implant dentaire est définitive. Contrairement aux autres types d'appareils comme le dentier ou le bridge qui demandent à être changés après quelques années. L’autre grand atout de l’implant dentaire est qu’il ne demande aucun entretien spécial pour rester propre. 

En réalité, un implant dentaire est composé de trois différentes parties. 

  • L’implant en lui-même est la zone de vis en titane ou en zircone placée dans l’os de la mâchoire. Elle se substitue à la racine naturelle des dents; 
  • Le pilier, c’est la partie qui entre dans l’implant et sert de base pour la pose; 
  • La couronne recouvre totalement le dispositif et restitue définitivement la forme de la dent. 

Combien coûte alors la pose de l’implant dentaire ? 

Les trois éléments qui composent l’implant n’ont pas tous le même prix. En effet, le prix de  l'implant en lui-même oscille entre 700 € et 1 300 €. Dans ce prix est compris la pose de l’implant. Lorsqu’on prend le pilier, son prix varie entre 100 € et 200 €. Quant à la couronne, sa valeur se situe entre 500 € et 1 500 €. 

Au total, le coût de la pose d’un implant dentaire peut très vite tendre vers les 3 000 €. Ce prix serait un total par dent. Toutefois, il est possible d’avoir un remboursement pour l’implant dentaire. Mais il faut noter que chaque partie de l’implant est prise individuellement par la Sécurité sociale et la mutuelle.